01/12/2021
Partager sur

La rénovation urbaine du quartier Saint-Michel, à Flers, entre dans sa phase opérationnelle.
Après la réhabilitation des logements de l’allée des Oiseaux et la démolition de l’immeuble Les Fauvettes et des garages, les travaux vont se poursuivre ces prochains mois. Les habitants sont associés à la réflexion.
Une première phase de concertation avait été menée en 2015 et 2016 pour définir les grandes lignes directrices du projet urbain à savoir les immeubles à démolir, les aménagements à réaliser sur les terrains laissés vacants par les démolitions, les immeubles à réhabiliter et résidentialiser, les équipements, commerces et services à rénover ou à construire.

« Apaiser la dimension routière du quartier »

Une deuxième phase de concertation avec les habitants s’est déroulée au printemps avec l’organisation de balades urbaines et d’ateliers où ils ont pu travailler sur une maquette.
L’objectif : que leurs avis et leurs observations soient pris en compte dans les aménagements à réaliser sur cet espace. Le bilan de ces travaux a été restitué jeudi 25 novembre 2021, à la maison d’activités Saint-Michel en présence de Gaëtan Alary, géographe-urbaniste de La Fabrique Urbaine, Hervé Saillet, architecte-urbaniste de CUADD (Concertation en Urbanisme et en Architecture pour un Développement Durable), Yves Goasdoué, maire de Flers et président de Flers Agglo, et Laurent Jumeline, vice-président de Flers Agglo en charge de la Cohésion sociale.

Des balades avec les habitants ont été organisées au printemps, dans le quartier Saint-Michel, à Flers.

Des balades avec les habitants ont été organisées au printemps, dans le quartier Saint-Michel, à Flers.

Plusieurs sujets ont été évoqués, à commencer par la sécurité routière. « Il faut apaiser la dimension routière du quartier », a observé Hervé Saillet. Les urbanistes vont travailler sur les traversées des piétons, le revêtement du sol, voire la création de pistes cyclables… « Je ne veux plus d’une route de Ger mais d’une rue du Mont-Saint-Michel », a insisté Yves Goasdoué.
Durant la concertation, il a été également question de stationnement et notamment aux abords des commerces, pour que les places de parking des résidents soient distinctes de celles des clients. Une réflexion s’est, de même, engagée sur l’espace qui comprend le dojo et le cirque Tempo « qui restera dans le quartier », a annoncé Laurent Jumeline. Un terrain multisport devrait être construit sur ce secteur. Yves Goasdoué a émis le souhait que le transformateur qui masque la vue sur le cirque notamment, soit déplacé.
La plaine pourrait aussi accueillir des jeux pour enfants ou des tables de pique-nique pour les familles. Les cheminements seront revus et des haies supprimées tout en donnant un côté champêtre à cet espace. « Nous avons bien compris votre envie de casser l’urbanisme des années 70 ».

Une nouvelle concertation au printemps 2022

Côté commerces, le souhait est d’aménager une place animée et végétalisée. Un kiosque pourrait être aménagé pour accueillir des événements. Un terrain de pétanque est également en projet. Le parvis du centre commercial sera élargi et le muret supprimé. Il est envisagé de déplacer l’entrée du tabac côté route pour éviter les regroupements gênants. « Vos remarques ont été prises en compte, a souligné Gaëtan Alary. Elles se traduisent dans les documents de « programmation des espaces publics » qui sont donnés aux architectes ».
Les habitants ont ensuite pu échanger avec les professionnels et les élus. Une concertation sera également menée au printemps 2022 sur le secteur 2 du projet qui concerne la Béguinière, le quartier des Hommes Célèbres et la rue Roland-Garros.
Pour répondre aux questions que peuvent se poser les habitants à propos de la rénovation urbaine, une permanence est organisée les premiers et troisièmes mercredis du mois, le matin, à la maison d’activités Saint-Michel, 25, rue du Mont-Saint-Michel.