12/03/2021
Partager sur

« L’opération de rénovation urbaine de Saint-Michel est partie », se réjouit Yves Goasdoué, maire de Flers et président de Flers Agglo.

Un des chantiers importants du programme que va connaître ce quartier de Flers est lancé : la démolition de l’immeuble des Fauvettes, situé allée des Oiseaux, à proximité du centre commercial.
Les travaux de pré-curage à l’intérieur du bâtiment ont commencé. Il devrait être démoli dans le courant du mois de mai.

Une réhabilitation « trop onéreuse »

L’immeuble, géré par le bailleur social Orne Habitat, comptait 16 logements : quatre T2, quatre T3, quatre T4 et quatre T5. Datant de 1961, il n’était plus adapté en termes d’isolation, phonique et thermique, et d’installations techniques. De plus, l’immeuble présentait une vétusté importante. « Un bâti peu attractif, ancien et dont la remise à niveau était trop onéreuse », résume Orne Habitat.
Le coût de cette opération est de près de 190 000 € financés grâce à une subvention de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) de 87 500 € et sur les fonds propres d’Orne Habitat.
En accord avec la Ville de Flers, ce chantier va bénéficier à des personnes sans emploi. La clause prévoit 8 semaines de travail soit 280 heures d’insertion.
Il n’y aura pas de nouvelle construction à cet endroit. « L’idée est d’ouvrir l’espace », précise Yves Goasdoué. Ce sera en lien avec la grande place qui sera aménagée de l’autre côté de la rue avec la démolition de l’immeuble Les Rubis.

Orne Habitat investit 12,5 millions d’euros

Ce chantier intervient après la réhabilitation, par Orne Habitat, des quelque 80 logements que compte l’allée des Oiseaux, répartis dans quatre immeubles : les Ramiers, les Tourterelles, les Hirondelles et les Alouettes. Deux des bâtiments ont même été équipés d’ascenseurs. Le coût des travaux : plus de 3,5 millions d’euros soit à peu près 44 500 € par appartement.
Dans le cadre de cette opération de rénovation urbaine, Orne Habitat investit plus de 12,5 millions d’euros. Outre la démolition, le bailleur s’engage sur la construction de 52 logements locatifs et cinq logements en accession sécurisée à la propriété, la réhabilitation de 216 logements et la résidentialisation de 230 logements.
Le programme de rénovation urbaine va s’étaler sur plusieurs années. Au total, le montant prévisionnel des travaux est estimé à près de 53 millions d’euros. C’est un investissement comparable à celui qui a été fait dans le quartier Saint-Sauveur. D’autres démolitions d’immeubles vont suivre.