14/01/2022
Partager sur

Ces jeunes avaient déjà participé en février 2021 à une première semaine de stage avec la Compagnie, lors de laquelle ils avaient rencontré l’encadrant technique du chantier d’insertion de l’AIFR, Laurent Decoville, et s’étaient rendus dans des entreprises métallurgiques locales pour enregistrer des sons qui ont été intégrés à la bande sonore.
Pour créer le scénario, la Compagnie s’est appuyée sur les dessins réalisés lors des répétitions du spectacle de Ba[ll]ade d’un Stégophile présenté lors des Journées du Patrimoine. Ils ont en parallèle travaillé avec les enfants sur ce que serait l’univers sonore et musical de cette carte postale en reprenant et produisant les sons qu’ils avaient captés dans les usines alentours quelques mois auparavant. L’arc narratif reprend l’idée d’une rencontre entre l’âme d’un lieu et de nouveaux arrivants, ainsi que sur le travail des perspectives.
Une belle réalisation pour clôturer en beauté un projet mené avec la Compagnie In Fine pendant toute l’année 2021 au rythme des aléas sanitaires.