15/12/2021
Partager sur

Créée en 1995 à l’initiative de François DIGARD, Maire de Saint-Lô, et Michel LAMBERT, ancien député-Maire de Flers, l’association des Villes-pôles d’entraînement du Bocage et du Bessin Bas-Normands rassemble les communes d’Avranches, Bayeux, Coutances, Flers, Granville, Saint-Lô et Vire, ainsi qu’Argentan depuis cette année.
Partant du constat que ces villes moyennes partageaient de nombreuses similitudes et rencontraient des problématiques communes, le fait de s’associer devenait évident afin de confronter les expériences de chacun et d’échanger sur la manière de les résoudre.
Depuis plus de 25 ans, de nombreux temps de rencontre entre les maires, leurs adjoints ou les directions générales des services ont permis de croiser les points de vue sur différentes thématiques (sport, culture, transport, santé, formation supérieure…), de trouver des solutions, de mutualiser des opérations et d’enrichir les pratiques et méthodes de travail au service des habitants.

8 villes et 110 000 habitants

Réunissant une population totale de près de 110 000 habitants, ces huit communes ont également la volonté de s’entendre pour faire porter leur voix lors des discussions avec les représentants de l’État et de la Région sur les sujets les impactant directement.
Après le renouvellement des exécutifs à la suite des élections municipales de 2020 et une première réunion à Flers en septembre 2021, Marc ANDREU-SABATER (maire de Vire-Normandie), Jean-Dominique BOURDIN (maire de Coutances), Yves GOASDOUÉ (maire de Flers), Emmanuelle LEJEUNE (maire de Saint-Lô), Frédéric LEVEILLÉ (maire d’Argentan), Gilles MÉNARD (maire de Granville) et Arnaud TANQUEREL (1er adjoint au maire de Bayeux), se sont retrouvés jeudi 9 décembre 2021 dans la salle du Conseil de l’Hôtel de Ville d’Avranches, à l’invitation de David NICOLAS (maire de la commune nouvelle).

Prochaine rencontre en mars 2022

Au programme de cette réunion du G7 bas-normand, désormais G8 avec la présence d’Argentan : la présentation des impacts de la Loi Climat et Résilience sur les territoires et leurs grands projets, par Patrice DUNY (DGS du Pôle métropolitain Caen Normandie métropole) et Anthony HUBERT (Directeur-Adjoint du Pôle métropolitain Caen Normandie métropole).
Les édiles se sont entendus sur la rédaction d’une lettre d’intention commune adressée au Président de la Région Normandie. Ce document définira les enjeux et attendus communs de nos collectivités vis-à-vis des contraintes induites par cette loi, contraintes faisant peser le risque de brider le développement de nos territoires, déjà vertueux en ce qui concerne l’artificialisation des sols, et de ne pas pouvoir répondre aux besoins de la population en matière de construction de logements et d’équipements.
L’incontournable visite de la Bibliothèque patrimoniale a conclu cette réunion avant la prochaine rencontre calée fin mars 2022.