Partager sur

Mardi 6 juillet 2021, des collégiens de la section SEGPA du collège public Jean Monnet à Flers, labellisé éco-collège, ont peint à Flers, place Paulette Duhalde, le premier d’une série de messages de sensibilisation aux abords des bouches d’égout de la ville.
Objectif : inviter les habitants, par des messages ludiques, à ne plus jeter leurs déchets, mégots – voire huiles de vidange ou seaux de peinture ! – sur les trottoirs ou dans les bouches d’égout.
Pour réduire la pollution de nos cours d’eau, Flers Agglo a réfléchi avec l’Entente Noireau à un outil pour sensibiliser la population. Comme d’autres villes françaises, Flers Agglo a décidé de faire prendre conscience à sa population que les déchets jetés dans les bouches d’égout allaient directement à la rivière en peignant des messages à l’aide de peinture à l’entrée de ces dernières.
La sensibilisation démarre cet été 2021 à Flers et sera déployée les prochains mois sur l’ensemble du bassin du Noireau.
Pour mettre en place cette action de sensibilisation, Flers Agglo a souhaité associer la population, notamment les plus jeunes. C’est naturellement que Flers Agglo s’est tourné vers le collège Jean Monnet à Flers, labellisé Eco-reponsable. Seize élèves de 3e de la section SEGPA ont été invités à participer au projet.
Le professeur de la section SEGPA, Patrick LUCAS, et ses élèves se sont tout de suite investis dans le projet. Les élèves ont inventé les messages, conçu certains dessins d’illustration et réalisé les pochoirs en contreplaqué aux Bains douches numériques de Flers Agglo à l’aide de la découpe laser.
Ils ont également proposé des emplacements stratégiques car très fréquentés. Treize emplacements ont été définis à Flers, en concertation avec le service Voirie de la Ville de Flers, dans les endroits où l’on recense souvent des déchets. Enfin les collégiens ont souhaité en peindre quelques messages eux-mêmes, notamment place Paulette Duhalde et devant leur collège.
La peinture utilisée est de la bombe de chantier (durée de marquage : environ 3 à 6 mois). Avantages de cette technique :
les marquages peuvent être déplacés au cours du temps ;
les pochoirs peuvent être prêtés aux autres communes, voire aux entreprises qui en feront la demande.

« Nous trouvions intéressant de travailler avec des jeunes et de les valoriser car ils sont les ambassadeurs de la protection de notre planète de demain » Omar Ayad, Vice-président de Flmers Agglo, en charge du Développement durable et de l’environnement
« C’est un travail d’équipe, pluridisciplinaire avec les Arts plastiques, qui s’inscrit dans une démarche globale écologique dans laquelle le collège est engagé. » Patricia Roussel, directrice de la section SEGPA du collège Jean Monnet