02/07/2021
Partager sur

Ce contrat est un outil de programmation pluriannuel qui engage chacune des parties à adapter dès maintenant leurs pratiques aux conséquences du changement climatique, pour mieux résister à ses effets maintenant certains.
Elles s’engagent à mener un programme d’actions ciblées prioritaires en faveur de la reconquête du « bon état » des ressources en eau, de la biodiversité, et bénéfiques pour l’adaptation au changement climatique du territoire de la Rouvre au Noireau.

Les contrats territoire eau et climat de l’agence de l’Eau Seine-Normandie

Sans titreLa politique contractuelle du 11ème programme « Eau et climat » 2019-2024 » de l’agence de l’eau Seine-Normandie constitue un élément important de ce programme pour mobiliser les acteurs. Cette mobilisation est primordiale dans les territoires à enjeux eau et biodiversité, les plus exposés aux conséquences du changement climatique du fait de problèmes de qualité ou de quantité d’eau préexistants et répondre aux défis de l’adaptation au changement climatique. Elle se décline notamment par la mise en œuvre de contrats de territoire eau et climat.
Ces contrats visent à obtenir, en priorité sur des territoires à enjeux « eau et climat » (bassin versant, aire d’alimentation de captage…), la mobilisation de maîtres d’ouvrage autour d’un programme d’actions prioritaires et efficaces pour la préservation des ressources en eau, la biodiversité et l’adaptation au changement climatique. Ils sont élaborés sur la base d’un diagnostic complet et cohérent du territoire, partagé par l’ensemble des acteurs concernés, qui démontre l’opportunité de mettre en place un contrat « eau et climat ».

Les enjeux sur le territoire de la Rouvre au Noireau

Les grands enjeux liés à l’eau, la biodiversité et à l’adaptation au changement climatique du territoire de la Rouvre et du Noireau sont :

  • diminuer les pollutions diffuses des cours d’eau, surtout par temps de pluie, en luttant contre l’érosion-ruissellement identifiée comme la principale source  de dégradation de la qualité des cours d’eau, et en restaurant les cours d’eau (la Visance en priorité) et les zones humides, propriétés de Flers Agglo sur le bassin versant de la Vère.
  • diminuer les pollutions ponctuelles des cours d’eau en travaillant sur les sujets prioritaires d’assainissement notamment le traitement du phosphore dans les stations d’épuration de Bellou-en-Houlme, Briouze, Landigou, Saint-Georges-des-Groseillers.
    La mise aux normes de l’autosurveillance des stations d’épuration deTinchebray-Bocage, et de l’agglomération de Flers pourront également être financées par l’agence de l’eau Seine-Normandie dans le cadre de ce contrat.
  • restaurer la continuité écologique et permettre la libre circulation des poissons. L’objectif est de travailler sur 14 ouvrages identifiés sur les rivières Rouvre, Noireau amont, Noireau aval, la Vère, le Coisel, la Durance, la Diane, le Doinus, la Rouvrette.
  • protéger la ressource en eau potable en obtenant les procédures de déclaration d’utilité publique (DUP) instituant les périmètres de protection des captages identifiés de la Rouillerie (Montilly-sur-Noireau), de la Source Philippe (Berjou).

Mise en œuvre du contrat

Les maîtres d’ouvrage s’engagent à mettre en œuvre au moins trois actions particulièrement pertinentes pour l’adaptation au changement climatique et au moins une action de sensibilisation sur les thématiques eau/biodiversité/climat auprès des élus du territoire.
L’agence de l’eau Seine Normandie s’engage à financer prioritairement les actions inscrites au contrat et les postes de techniciens permettant la réalisation de travaux bocage, restauration de la continuité écologique, restauration des cours d’eau et zones humides.
Flers Agglo s’engage à embaucher pour une durée de 3 ans un technicien bocage pour réaliser les diagnostics « érosion-ruissellement » sur le bassin versant du Noireau et engager les travaux de recomposition de la trame bocagère.
Ces travaux qui visent la reconquête de la qualité des eaux notamment en temps de pluie auront également un impact positif fort sur la lutte contre les inondations. A ce sujet, un travail prioritaire sera réalisé sur les bassins versants en amont de Flers (Vère, Plancaïon, Hariel, Blanche Lande, Planchette, …) pour réduire le risque inondation sur le centre-ville de Flers et lutter contre l’érosion des sols.
Le financement du poste de technicien bocage sera pris en charge par Flers Agglo et Domfront Tinchebray Interco au prorata de la surface des deux collectivités sur le bassin versant du Noireau (62,7 % Flers Agglo / 37,3 % Domfront Tinchebray Interco).

Yves Goasdoué, Président de Flers Agglo : « Il s’agit d’une belle collaboration entre les différents partenaires gestionnaires de la ressource en eau sur les bassins de la Rouvre à la Vère.
Ce contrat va permettre de répartir les charges des travaux à effectuer. Il s’inscrit dans la durée et prend en compte les bassins versants. (…) Je remercie l’agence de l’eau Seine Normandie pour son investissement très fort qui va permettre d’accompagner Flers Agglo dans son engagement en matière de préservation de la ressource en eau et de développement durable ».

Infographie