30/05/2022
Partager sur

Yvette Lerichomme était invitée en mai à participer à la conférence de la Huguenot Society of South Carolina.

Premiers projets du jumelage

Développer :

  • les échanges linguistiques scolaires entre écoles, collèges, lycées grâce aux moyens de vidéotransmissions, mais aussi les formations supérieures avec l’Université de Charleston ;
  • le tourisme en proposant aux Américains de venir découvrir la Normandie avec une étape à Flers ; favoriser les échanges entre la Normandie et la Caroline du Sud ;
  • les liens économiques, avec comme première piste la filière cidricole.
DSC_7940-3

Yvette Lerichomme et John Tecklenburg, entourés de membres du City Council of Charleston.

Premier projet concret du jumelage : le 14 septembre 2022, un groupe d’une quinzaine d’Américains fréquentant l’Alliance française viendra visiter Flers. Le groupe visitera également Domfront et la Normandie (plages du Débarquement, Mont Saint-Michel, tapisserie de Bayeux…).

Charleston en images

Historique de la création du jumelage

Juillet 2014 :
Flers reçoit une délégation de Charleston à l’occasion du 70e anniversaire du Déparquement et de la Libération. En effet, Yves Goasdoué, maire de Flers, souhaite commémorer cet évènement en renouant avec les deux villes bienfaitrices suite aux bombardements de Flers : Charleston et Dijon. La municipalité de Flers souhaite remercier les deux villes qui ont participé à la reconstruction de Flers.
Le 4 juillet 2014, une stèle commémorant l’amitié entre Charleston et Flers est installée place Charleston en présence d’une délégation de Charleston afin de faire connaître auprès des Flériens les liens qui unissent Flers et Charleston. Les représentants des deux villes souhaitent dépasser le stade de l’amitié née entre les deux villes au lendemain de la Seconde Guerre mondiale pour construire une relation nouvelle basée sur le partage de valeurs communes de solidarité, poursuivre le devoir de mémoire mais aussi dynamiser le commerce, l’éducation et le tourisme notamment.
Flers fut la première ville d’Europe à être parrainée par une ville américaine. Plus de 120 tonnes de denrées alimentaires, vêtements, médicaments, matériel de chirurgie et autres fournitures étaient parties de Charleston en mars 1948 sur le bateau « le Charleston Bounty » – aussi appelé « bateau de l’amitié », débarqué au Havre (le train de marchandises arrive le 15 avril 1948 en gare de Flers au milieu d’une foule reconnaissante et profondément marquée par cette générosité), et ce pendant trois ans. Cet élan de solidarité, initié par la Common cause, a été organisé par le Medway Plan. 
Mars 2017 : une délégation de Flers est reçue à Charleston. Des réunions de travail sur les thèmes abordés en 2014 sont menées. Une plaque commémorative en souvenir du Medway Plan (suite du programme de la Common Cause) portant le nom de Flers est inaugurée sur le port.
Octobre 2018 : Charleston est invitée d’honneur à la foire de la Saint-Denis à Montilly-sur-Noireau. Une délégation de Charleston, dont John Tecklenburgnn, l’actuel maire de Charleston, est reçue à Flers.
A la foire de la Saint-Denis, de nombreux Flériens se réapproprient une partie de notre histoire commune, découvrent les beautés de Charleston et de la Caroline du Sud et assistent à une animation culinaire franco-américaine conduite par le chef américain Rodney Scott et le chef français Xavier Cesbron (Les Vieilles pierres à Flers).
La délégation de Charleston découvre les sites touristiques de Flers Agglo (la Roche d’Oëtre, le mont de Cerisy-Belle-Etoile…) et de Normandie. Des échanges scolaires à distance (visio) sont organisés au collège Sévigné et à l’école élémentaire Sévigné-Paul Bert.
Juillet 2019 : Yvette Lerichomme reçoit le petit-fils de William McG. Morrison (maire de Charleston de 1947 à 1959 qui avait coordonné l’aide humanitaire donnée à Flers dans le cadre du Medway Plan), venu à Flers sur les pas de son grand-père.
La suite… Le processus de concrétisation du jumelage a ensuite été ralenti par la pandémie Covid-19.