A-A+MailImprimer+

Gymnase du Champ de Foire : démolition en avril-mai

Modifié le 28/02/2018

En 2007, la Ville de Flers et Flers Agglo ont mené une réflexion sur le quartier dit Rochette – Champ de Foire qui a abouti à un programme d’aménagement. Celui –ci incluait la démolition de la salle des sports du champ de foire. Les travaux débuteront le 3 avril pour se terminer le 1er juin.

La dernière manifestation officielle ayant eu lieu au gymnase du champ de foire aura été le fête du pain 2009 du 15 au 17 mai.. Ici, le 17 mai lors de la visite officielle.

La dernière manifestation officielle ayant eu lieu au gymnase du champ de foire aura été le fête du pain 2009 du 15 au 17 mai.. Ici, le 17 mai lors de la visite officielle.

Construite en 1954, la salle omnisport du champ de foire vit ses derniers moments. Depuis le départ des derniers clubs sportifs résidents vers le Complexe sportifs Saint-Sauveur et la toute neuve Halle des sports en 2009, le gymnase n’accueillait plus de manifestations. La dernière ayant été la Fête du pain les 15, 16 et 17 mai 2009.
Entre ces deux dates, 55 années se seront écoulées qui auront vu le site, construit dans un premier temps pour accueillir la Foire exposition de Flers et le reste de l’année des associations sportives [tennis, basket-ball, boxe, tennis de table (après extension)], accueillir aussi des spectacles, des meetings politiques entre autres.
Devenu un espace de stockage jusqu’en 2018, le gymnase du champ était devenu, malgré son grand âge et son état, un élément incontournable du paysage flérien. Source de nombreux souvenir pour une majorité d’habitants.
La démolition qui, commencera en avril s’inscrit dans l’étude Rochette – Champ de foire engagée en 2007 et dont certains projets d’aménagement du quartier ont déjà vu le jour (Projet Rochette Champ de foire et histoire du gymnase).

Le gymnase du Champ de foire a aussi été jusqu'en 2010 bureau centralisateur de la Ville de Flers pour les élections.

Le gymnase fut jusqu’en 2010 bureau centralisateur pour les élections.

Une première phase administrative
Avant de procéder à l’opération de démolition proprement dite, la première phase de l’opération de déconstruction consistera à organiser le fonctionnement du chantier. Pour cela, l’obtention des autorisations et validations, en particulier celle de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi de Normandie (DIRECCTE) concernant le plan de retrait de l’amiante, présente sous différentes forme dans la salle (plaque ondulée, tuyau amianté, colle de faïence, joints…), aura été nécessaire.
D’autre part, la ligne électrique basse tension située sur la partie arrière de la salle sera protégée par ENEDIS.

Un chantier de deux mois
Le démarrage de la démolition est donc fixé au mardi 3 avril.
La déconstruction se déroulera en différentes étapes.
Après l’installation de chantier le 3 avril), le curage du site avant désamiantage  interviendra entre le 3 et le 6 avril. Le curage consiste à retirer tous les éléments qui ne sont pas en contact avec les produits amiantés avant de les trier selon leur nature.
Trois semaines seront ensuite nécessaires, du 9 au 27 avril, pour l’opération de désamiantage qui consistera à retirer les produits amiantés, à les encapsuler et à les envoyer vers des sites dédiés.
Il restera ensuite à retirer les matériaux restés dans la salle afin qu’ils ne soient pas mélangés avec les gravats de démolition, avant d’engager la démolition proprrement dite entre le 7 et le 22 mai
Les blocs de béton résultant de la démolition seront concassés et étalés sur place.
La dernière semaine de mai sera consacrée à la remise en état du site, notamment avec la pose d’une clôture entre l’arrière de la salle et les propriétés voisines.

Financement européen
Si le suivi et la gestion du chantier sont assurés par Flers Agglo, la Ville de Flers assurera le financement  estimé à 71 000 € HT. Ce chantier bénéficiera d’une subvention de l’Europe (Fonds Investissement Territorial Intégré – ITI) à hauteur de 40% des travaux engagés, dans le cadre du FEADER (Fonds européen agricole pour le développement rural).

Quoi après le gymnase…
Quel équipement en lieu et place des 1 200 m2 du gymnase ?
Une question à laquelle il semble difficile pour l’instant de répondre. Le maire, Yves Goasdoué, a toutefois souligné l’inscription au budget 2018 de Flers Agglo, d’une étude pour la création d’une salle événementielle et de musiques actuelles. « Ici ou ailleurs, l’étude nous le dira », a précisé l’élu.