A-A+MailImprimer+

Solidarité et entraide

Modifié le 17/11/2020

Portage de courses aux plus fragiles, distribution de colis alimentaires aux plus démunis, structures d’insertion, soutien psychologique… Toutes les infos ici :

Solidarité à Flers

Portage de courses à domicile

Le CCAS de la Ville de Flers remet en place le portage de courses à domicile pour les plus fragiles. Pour en bénéficier ou pour être volontaire pour cette mission, il faut prendre contact avec le CCAS de Flers par téléphone au 02 33 64 66 13

 Distributions de colis alimentaires

Durant le confinement, l’Epicerie sociale du CCAS de Flers reste ouverte aux horaires habituels.

Les associations caritatives Solidarité Bocage, les Restos du cœur et le Secours Populaire continuent d’apporter leur aide aux plus démunis. Elles assurent la distribution de colis alimentaires auprès de leurs bénéficiaires habituels, dans leurs locaux respectifs, avec toutes les précautions d’hygiène nécessaires.

Allô seniors

Personne ne doit rester isolé et sans recours en cette difficile période de confinement. C’est pourquoi, depuis le 16 novembre 2020, les agents de la Ville de Flers et de Flers Agglo, aidés par des élus, appellent les plus de 75 ans pour prendre de leurs nouvelles. Les Flériens dont la Ville de Flers n’a pas le numéro de téléphone recevront un  courrier.

Solidarité sur le reste du territoire de Flers Agglo

slider repas covid 19

 

 

 

 

 

 

Des dispositifs d’accompagnements des personnes isolées ou des cas d’urgence ont été mis en place dans des communes de Flers Agglo :

Les structures d’insertion continuent leurs activités

L'AIFR du Bocage maintient ses activités pendant le confinement, en particulier le repassage pour les particuliers.

L’AIFR du Bocage maintient ses activités pendant le confinement, en particulier le repassage pour les particuliers.

Les structures d’insertion du territoire de Flers Agglo qui emploient des personnes en insertion professionnelle continuent de fonctionner en s’adaptant aux nouvelles consignes sanitaires.

L’AIFR du Bocage

L’AIFR du Bocage, l’association accompagnement, insertion, formation pour réussir l’emploi, située rue Nationale, à Flers, est ouverte pendant la période de confinement.

Les services proposés sont maintenus dans le respect des règles sanitaires à commencer par le service de repassage et de couture. Des protocoles stricts ont été mis en place : masques obligatoires, linge mis en attente 24 heures par précaution, désinfection régulière… « Le paiement par carte et sans contact est privilégié », précise Jérôme Raoult, directeur.

L’activité maraîchage se poursuit également. La production est en vente dans les locaux de l’AIFR et au jardin, 23, rue du Mont-Saint-Michel. Un système de drive devrait se mettre en place. L’AIFR assure aussi l’entretien d’espaces verts et des travaux sur le patrimoine bâti pour des collectivités et des entreprises.

Les habitants qui le souhaitent peuvent faire appel aux services de la structure qui emploie 80 personnes en insertion.

Elle est ouverte du lundi au vendredi, de 8 heures à 18 h 45, et le samedi, de 8 h 30 à 17 h 15. Contact : 02 33 64 30 18. Site Internet : aifrbocage.jimdofree.com

La Régie des quartiers Arc-en-ciel

La Régie des quartiers Arc-en-ciel, basée rue du Pont-Féron, à Flers, emploie entre 25 et 28 personnes en insertion. Entretien de locaux, des espaces verts, sécurité aux abords des écoles… Toutes les activités de la Régie des quartiers sont maintenues pendant la période de confinement. Contact : 02 33 96 24 46. Page Facebook

La Redingote

Agir-La Redingote collecte des vêtements et des articles de maroquinerie, les trie pour vendre les plus belles pièces en boutique. Une activité qui permet d’employer 23 personnes en insertion.

La boutique a déménagé rue de la Chaussée, à Flers, suite à l’incendie du local de la rue Simon. Elle ouvrira au public après la période de confinement, au 139, rue de la Chaussée. Toutefois, les habitants peuvent toujours déposer les vêtements dont ils veulent se séparer dans les bornes prévues à cet effet. Le ramassage est toujours assuré.

Les gros volumes peuvent exceptionnellement être déposés à l’atelier, rue de la Chaussée. Contact : 02 33 96 18 50

Entraide

sparkler-677774_640Vous souhaitez apporter votre soutien et vos compétences aux plus fragiles durant la crise sanitaire ? Le gouvernement propose une plateforme destinée aux associations et aux volontaires qui souhaitent s’associer pour venir en aide aux personnes impactées socialement par la propagation du virus Covid 19. Inscrivez-vous sur  la plateforme gouvernementale #jeveuxaider.gouv.fr.

Le Département de l’Orne propose aussi une plateforme locale : https://orne.entraidonsnous.fr

Souffrance psychologique

L’actuelle période de pandémie et de confinement peut générer de l’anxiété et du mal-être. Plusieurs dispositifs et organismes sont là pour aider les personnes en souffrance :

StopBlues

« StopBlues » a été développé en 2018 par l’équipe de recherche ECEVE (INSERM/Université de Paris). Elle a pour objectif de prévenir la souffrance psychique et ses conséquences : identifier les signes de mal-être, les causes possibles et trouver des solutions concrètes. Vous trouverez en ligne de courtes vidéos décrivant les émotions ressenties (peur de la maladie, difficultés liées au confinement, isolement social, conflits familiaux…) et des solutions (sites web, applications, guides, lignes d’écoute…) pour vous aider à organiser votre quotidien, faire face à l’anxiété et à l’ennui, repérer les sources d’information fiables, trouver de l’aide et du soutien. En savoir plus : https://www.stopblues.fr/fr/detente/covid-19

Secours populaire de l’Orne

Une plateforme téléphonique (Du lundi au vendredi de9h à 12h30 et de 13h30 à 17h) a été mise en place en partenariat avec le Secours Populaire de France pour une écoute et un soutien psychologique destinées aux personnes qui connaissent des difficultés par rapport à la situation actuelle : isolement, …
Contact : Secours populaire de l’Orne
17, rue Maurice Ravel
61200 Argentan
02 33 67 44 90
contact@spf61.org

Allô parents en crise

Pour les parents qui ont des difficultés à rester calmes à la maison avec leurs enfants, les jeunes et les professionnels de l’éducation, le réseau national de l’École des parents et des éducateurs vous propose un numéro vert gratuit : le 0 805 382 300. Appel anonyme et échanges confidentiels.

Un psychologues ou un professionnel de la parentalité vous aidera à résoudre les problèmes que vous rencontrez.
Du lundi au samedi de 10h à 13 h et de 14h à 20h

Violences faites aux femmes : les permanences maintenues à Flers

Violences faites aux femmes : les permanences maintenuesA Flers, le Centre d’information sur les droits des femmes et des familles de l’Orne (CIDFF) est fermé mais il continue d’assurer ses permanences téléphoniques pendant la durée du confinement pour assister les femmes victimes de violences.

Le Centre d’information sur les droits des femmes et des familles de l’Orne (CIDFF) qui vient de déménager de la rue du Théâtre au 17, rue Joseph-Morin, dans le quartier Saint-Sauveur, à Flers, est fermé en raison de la crise sanitaire.

Toutefois, le CIDFF continue d’assurer ses permanences téléphoniques pendant la durée du confinement pour assister les femmes victimes de violences.

Le 17 ou le 114 en cas d’urgence

Le centre est joignable au 02 33 64 38 92, du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h, pour prendre rendez-vous. En dehors de ces horaires, les personnes peuvent s’adresser au CIDFF via la messagerie de la page Facebook CIDFF Orne ou via le site Internet.

En cas d’urgence, il faut composer le 17 ou envoyer 114 par SMS pour prévenir les forces de l’ordre. Une plateforme d’écoute est également mise en place au 3919 pour les femmes victimes de violences.

Par ailleurs, le CIDFF sera présent au centre commercial E.Leclerc de Flers les mercredi 18 et jeudi 19 novembre 2020, de 14 h à 19 h.

Merci

La Ville de Flers et Flers Agglo remercient celles et ceux qui œuvrent pour faire face à cette crise sanitaire. Elle salue particulièrement les personnes au contact du public, notamment ses agents, le personnel soignant. Elle invite tout le monde à respecter les gestes barrières et le confinement, pour se protéger, protéger les autres et éviter une surcharge du système sanitaire qui ne ferait qu’empirer la situation.