A-A+MailImprimer+

Action cœur de ville : Flers et l’Agglo à l’heure des réalisations

Modifié le 29/11/2018

Officialisée jeudi 13 septembre lors de la signature de la convention cadre par les partenaires, l’Action cœur de ville sur la Ville de Flers va permettre d’engager les premières réalisations au cours des prochains mois.

IMG_0694

Cinq axes stratégiques composent le plan Action Cœur de ville, lancé au printemps dernier par le gouvernement : l’habitat, le développement économique, l’accessibilité, le patrimoine urbain et l’accès aux services.

Si ce programme va mettre en cohérence tous les projets de la Ville pour son centre (OPAH RU, Appel à projet ville de la Reconstruction, ZAC du Plancaïon, rénovation urbaine de Saint-Michel, étude Pont-Féron), le maire Yves Goasdoué a insisté sur les réalisations que ces outils allaient permettre de débuter dès cette fin d’année 2018.

Patrimoine de la Reconstruction  : la Ville avec la Région

Ainsi dans le cadre de l’appel à projet ville de la Reconstruction, Flers a présenté un programme de 5,5 M € de travaux  que la Région financerait à hauteur de 1,9 M € et qui concerneront :
–    10 copropriétés privées
–    aménagements publics urbains rues du 6-Juin, de Domfront, place du 14-Juillet
–    la rénovation du bâtiment municipal de l’ancienne salle des fêtes
–    Maison des aidants place Charleston sous maitrise d’ouvrage de l’UNA du bocage

Marché couvert et MJC rénovés

Toujours au niveau des projets de la Ville de Flers : la Halle du marché couvert sera prochainement restaurée et modernisée dans le cadre de la refonte du fonctionnement de son marché. Coût prévisionnel 246 000 €. Subventions sollicitées : Etat (DETR) 102 500 € et Région (appel à projet Reconstruction) 51 250 €.

Enfin, la mise aux normes énergétiques de la Maison des Jeunes et de la Culture avec le remplacement des menuiseries extérieures et l’isolation extérieure des façades. Coût prévisionnel 242 333 €. Subventions sollicitées : Etat (DETR) 34 125 € pour les menuiseries et CEE 93 807 € pour l’isolation extérieure

Flers Agglo s’engage sur l’OPAH RU

Début 2019 et sur 5 ans, une OPAH RU (Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat Rénovation Urbaine) sur le centre-ville et le quartier de la gare avec un objectif de rénovation de 190 logements (110 propriétaires occupants et 80 logements propriétaires bailleurs). La volonté est que les logements offrent toutes les conditions de confort, de sécurité, d’hygiène, d’économies de charges, dans un souci de développement durable et d’état général du bâti.
Un opérateur va être missionné par Flers Agglo (coût prévisionnel 300 000€) pouvant être accompagné à 80% par l’ANAH (180 500€) et le Département (57 500 €).

Ces aménagements associeront, aux côtés de la Ville et de l’Agglo, l’Etat (Agence Nationale d’Amélioration de l’Habitat, Caisse des dépôts), bien entendu, mais aussi la Région, Action logement et l’Etablissement Foncier Public de Normandie.

Yves Goasdoué a rappelé : « ces actions, notamment celles d’amélioration de l’habitat en centre-ville, ont pour but de déclencher des programmes privés de rénovation. Jusqu’à présent, nous avons accompagné la rénovation. Avec les réalisations futures pilotées par la Ville et l’Agglomération, nous souhaitons susciter un engagement conséquent de propriétaires et d’investisseurs privés ».

Ville et Agglo opérationnels

Chantal Castelnot, Préfète de l’Orne, a évoqué le programme de redynamisation des villes moyennes engagé par l’Etat au printemps. « Il s’appuie sur un dispositif inédit en matière de financements publics regroupant Etat, ANAH, CDC, Action logement, Ville et Agglo ».
« Si Flers répond aux critères d’éligibilité,  la Ville a surtout la capacité à porter un projet de redynamisation (réduction de la vacance des logements, investissements privés, dynamisation du commerce) pour améliorer la qualité de vie, soutenir l’activité locale en confortant les ménages qui habitent en centre-ville, en facilitant la venue de nouveaux habitants, en redonnant force au tissu commercial et économique du 3e bassin économique et d’emploi de l’ex Basse-Normandie », a souligné la préfète.

Avant d’inviter Ville de Flers et Flers Agglo « à passer, dès maintenant, aux actions, puisqu’en ce qui vous concerne, le diagnostic est déjà établi et la stratégie définie ».