24/09/2020
Partager sur

« Créer un poumon vert dans la ville de Flers ».
C’est ainsi qu’Omar Ayad, vice-président de Flers Agglo en charge du Développement durable et de l’Environnement, a résumé les objectifs de l’aménagement d’une coulée verte, sur le site de la Fouquerie, lors d’une visite publique, mardi 22 septembre, dans le cadre de la Semaine européenne du Développement durable.
Le chantier consiste à redonner son aspect naturel à ce lieu qui s’étend sur 7 hectares du camping de La Fouquerie à la rue Saint-Sauveur avec l’idée de pouvoir le traverser à pied ou en vélo par une piste cyclable qui reliera à terme la voie verte au lieu-dit Fumeçon, à La Selle-La-Forge.

Le cours d’eau refait surface sur 230 m

Les travaux ont commencé en novembre 2019 par le désamiantage et la démolition de huit des dix bâtiments dits « Charcots » le long de la rue du même nom. La route a disparu. Seules les portions de voies qui mènent aux habitations et au terrain de BMX ont été conservées.
D’importants mouvements de terre ont été effectués. Par endroit, le terrain a été surélevé de 2,60 m. Quant au cours d’eau de La Fouquerie, il va refaire surface sur 230 mètres linéaires. « Il permettra de faire tampon lors de crues », souligne Omar Ayad.

L'idée du chantier est de redonner son aspect naturel au site.

Le chantier se termine pour ce qui est de la partie terrassement. Les plantations sont prévues en mars.

Sibylle de Carcouët, directrice de l’Aménagement du Territoire, a mis l’accent sur « le développement de la bioversité », en particulier de la flore et des insectes. « L’idée est d’avoir une jachère fleurie, plus de pelouse ». Le site sera fauché une fois par an, en fin d’été, « voire deux, selon les endroits ». Aux beaux jours, le service des espaces verts tondra un cheminement pour que le public puisse profiter de ce lieu.

Les plantations se feront en mars

Le terrassement est sur le point d’être terminé. Il reste à installer les passerelles qui enjamberont le cours d’eau et du mobilier, à savoir des bancs et des poubelles. Il n’y aura pas d’éclairage, à l’exception du parking à proximité des « Charcots » conservés et du BMX.
Les plantations (chênes, hêtres, saules, aulnes et autres plantes halophiles) interviendront en mars. Il restera ensuite à installer des panneaux d’informations qui seront réalisés en partenariat avec les écoles du territoire.

Le chantier se termine pour ce qui est de la partie terrassement. Les plantations sont prévues en mars.

L’objectif du chantier est de redonner son aspect naturel au site.

 
 
L’ensemble des travaux est estimé à 2 millions d’euros toutes charges comprises. Flers Agglo et la Ville de Flers ont pu bénéficier d’importantes subventions en particulier de l’Établissement public foncier de Normandie (EPFN), de l’Agence de l’eau Seine-Normandie et de l’Etat au titre de « Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte » .

Un projet de jardin partagé à Saint-Sauveur

Cette visite a aussi été l’occasion de parler du projet de jardin partagé dans le quartier Saint-Sauveur, à l’image de ce qui a été fait dans le quartier Saint-Michel, pour « embellir le quartier et disposer d’un jardin où on peut flâner et cultiver », a précisé Fabienne Le Berre, directrice de l’Étape. Tous les habitants de Flers Agglo peuvent participer à sa création. Pour toute information, il faut contacter l’Étape ou la maison d’activités Emile-Halbout.
Un point a également été fait sur la chaufferie bois de Saint-Sauveur qui alimente en chauffage et en eau chaude les habitants du quartier. Elle fonctionne au bois déchiqueté et au gaz naturel « en cas d’afflux ». Une réflexion est engagée pour qu’elle puisse alimenter d’autres équipements.