A-A+MailImprimer+

Rythmes scolaires : une mise en place réussie

Modifié le 04/12/2017

Dans le cadre des nouveaux rythmes scolaires, les temps d’activités péri-éducatives, mis en place par la Communauté d’Agglomération du Pays de Flers (Flers Agglo) dans les écoles élémentaires de son territoire, font l’objet d’un bilan positif.

Atelier football

Atelier football

Après les premières semaines d’application, les élus et les services de la CAPF en charge des temps d’activités péri-éducatives ont dressé un bilan favorable à l’occasion d’une présentation des activités et d’une rencontre avec les principaux acteurs de l’école élémentaire des Mots tordus de La Ferrière-aux-Etangs.

Un an de réflexion

Le planning des activités, finalisé et mis en œuvre pour la rentrée de septembre, est le fruit d’une réflexion menée depuis février 2013 par les élus des 25 communes de la CAPF, qui y ont associé les équipes éducatives et le service animation jeunesse de la CAPF.
Bien que n’ayant pas la compétence scolaire, réservée aux communes, l’agglomération s’est engagée dans la coordination des nouveaux rythmes scolaires sur son territoire en accompagnant les maires et en fédérant les compétences du territoire.
« La CAPF a souhaité proposer plus qu’une garderie améliorée en ciblant, la première année, les 22 écoles élémentaires, dont 5 en regroupement pédagogique », souligne Vincent Beaumont, vice-président de la CAPF délégué à la Petite enfance et à la Jeunesse.

3h hebdomadaires d’activités péri-éducatives, un principe général

15 h 30 - place aux activités péri éducatives.

15 h 30 – place aux activités péri éducatives.

 

Le principe des nouveaux rythmes scolaires, en plus de l’école le mercredi matin, est de répartir 3 h d’activités péri-éducatives sur la semaine.
Dans les écoles élémentaires de la CAPF, la particularité réside dans le fait que l’agglomération anime la moitié (1h30) des activités. L’autre moitié (1h30) et le temps dédié aux enfants de maternelle (3h) sont à la charge des communes.
En accompagnant ainsi toutes les communes dans la mise en place des nouveaux rythmes scolaires, « la CAPF a voulu appliquer un principe d’équité et un principe de solidarité entre elles », rappelle le vice-président.
Pour cette heure et demi, l’agglomération contractualise avec les communes et les intervenants. Elle planifie les activités pour l’année à travers 5 cycles répartis entre chaque période de vacances.
Au total, 4 600 ateliers sont programmés par l’animateur des activités éducatives de l’agglomération.

Un pôle ressources expérimenté

Pour mettre en place une telle ingénierie, la CAPF s’est appuyée sur près de 140 intervenants. En effet, forte de son expérience acquise depuis plus de 10 ans avec le dispositif Viva Cité dans l’animation des temps extrascolaires et autour de l’école, la CAPF a fait appel à son réseau d’acteurs associatifs, d’auto entrepreneurs, etc. pour constituer un pôle ressources d’intervenants qualifiés et expérimentés.
« Nous assurons aussi la formation des animateurs qui découvrent la gestion d’un groupe et nous faisons le lien avec les référents communaux », indique Vincent Beaumont.
A terme, la volonté est de maintenir, voire de créer, des emplois dans le secteur marchand et non marchand grâce notamment aux emplois d’avenir. En découvrant de nouvelles activités au travers des temps péri-éducatifs, les enfants se tournent vers les associations et les clubs sportifs, qui attirent ainsi de nouveaux pratiquants et peuvent développer leurs actions.
Pour cette première année, la CAPF est parvenue à mettre en place un ensemble d’animations variées et de qualité qui répond aux besoins des enfants, notamment ceux qui sont les plus éloignés des villes où ont lieu l’essentiel des activités sportives, culturelles et de loisirs.
En cela aussi, les temps d’activités péri-éducatives sur la CAPF sont une réussite.

Le chiffre…
Ou plutôt les chiffres : 76 et 97
Soit en pourcentage, selon les communes et les écoles, les taux de fréquentation par les enfants des activités péri éducatives sur le créneau CAPF, sur un total de 1 941 enfants en élémentaire. « C’est pour nous la preuve de la réussite difficilement discutable de la mise en œuvre des temps d’activités péri-éducatives et des nouveaux rythmes scolaires dans les écoles de notre territoire » se félicite Vincent Beaumont.

Le mot…
Référant communal
Ils sont au nombre de un par commune ou regroupement scolaire. Si leur rôle est prépondérant en cette phase de lancement, il le restera tout au long de l’année. Le référent communal est l’interlocuteur unique pour tout ce qui concerne les activités péri-éducatives. Il est le relais local entre la commune, les enseignants, les enfants, les familles, les intervenants et l’animateur des activités éducatives de la CAPF.

Un cas particulier…
La Coulonche
Membre de la CAPF, La Coulonche est associée pour son école avec les Communes de La Sauvagères et Saint-Maurice-du-Désert de la Communauté de communes du Pays Fertois. Une particularité qui n’a en rien nui à la bonne installation des nouveaux rythmes scolaires de ce Sivos (Syndicat Intercommunal à Vocation Scolaire).