A-A+MailImprimer+

Commerce

Modifié le 21/05/2014

Au centre d’un territoire rural très peuplé, Flers est au cœur d’une zone de chalandise comprise entre 87 000 et 99 000 habitants.

Commerce (2)

Flers et son agglomération constituent un pôle d’attractivité commerciale exceptionnel.
Pour tous les secteurs, l’équipement commercial correspond à un potentiel de population bien supérieur à la seule commune de Flers.
Même si Flers présente de nombreux atouts :
•    Un centre-ville globalement apprécié
•    Une forte légitimité du centre-ville sur le secteur de l’équipement de la personne
•    Un marché qui bénéficie d’une bonne fréquentation
•    Un équipement commercial qui limite l’évasion en alimentaire et en non-alimentaire de proximité).
Si commerce de centre-ville et de périphérie affichent une complémentarité qui contribue au dynamisme commercial de la place flérienne, élus locaux, acteurs économiques sont conscients que l’e-commerce risque de faire perdre sa compétitivité aux centres villes.

Documents à télécharger
– Etude sur l’attractivité commerciale du centre-ville de Flers

C’est pourquoi, après les quartiers, les voies d’entrée de la zone urbaine de l’agglomération de Flers, le secteur du centre-ville s’imposait comme l’étape suivante des aménagements à réaliser, dans le cadre du plan général d’aménagement de la ville mis en œuvre depuis 2001.

Le centre-ville lieu  propice à une ambiance d’achat

Offrir à terme l’image d’un centre-ville accueillant, vivant, développer la compétitivité, l’attractivité commerciale de Flers, 16 000 habitants, sont les défis à relever à l’occasion de ces travaux.
L’ambition est d’avoir à terme un centre-ville qui soit, pour les commerçants et les habitants, un lieu de vie, d’échange, de rencontre, mais plus encore un lieu propice à une ambiance d’achat.
Le chaland doit pouvoir pleinement profiter de l’espace pour flâner et acheter. Il faut aussi lui faciliter l’accès au centre-ville.
En effet, la zone de chalandise de Flers étant essentiellement en zone rurale, le seul mode de locomotion des consommateurs restera la voiture, il sera difficile de réduire la fréquence des voitures à proximité du centre-ville.

Un programme en plusieurs phases
Le phasage de ces aménagements a donc été programmés sur plusieurs années.

  • Place Charleston – rue de la Harpe (septembre 2012 – avril 2013) :

La première phase a concerné la place Charleston en améliorant les conditions de stationnement dans ce secteur immédiat du centre-ville tout en augmentant le nombre de places disponibles.
Flers doit, à la fois, pouvoir accueillir durablement les chalands en disposant de suffisamment de places de stationnement, comme par exemple en aménageant de nouveaux parkings (près de la gare), tout en conjuguant fluidité du trafic et un centre-ville paysager, arboré.

  • Places Docteur Vayssières et esplanade Saint-Germain (second semestre 2014), travaux précédés de fouilles archéologiques place Saint-Germain.

C’est tout l’enjeu de la deuxième phase qui portera sur l’aménagement de l’espace Vayssières – Saint-Germain qui deviendra piétonnier sur une grande partie à l’issue des travaux.

  • Place Leclerc et rue du 6-Juin aucune date n’a encore été arrêtée.

Cet important programme d’aménagement du centre-ville doit à moyen terme ancrer un peu plus encore la place de pôle économique majeur de Flers et son agglomération sur le plan industriel et commercial régional.

Pour s’installer