A-A+MailImprimer+

MAIRIE

Mairie de Flers
Hôtel de Ville
Avenue du château
CS 70229
61104 Flers Cedex

Tel : 02 33 64 66 00
Fax : 02 33 64 66 33
accueil@flers-agglo.fr

Lundi au vendredi
8h15 - 12h15 et
13h30 - 17h30

Flers et son Histoire

Le château de Flers

Le château

Modeste commune au début du XIXe siècle, 2 800 habitants en 1806, Flers, grâce à une industrialisation poussée (longtemps dominée par l’industrie cotonnière), a su concentrer les hommes et attirer la main-d’œuvre de toute une région. Ville de « migrants », elle est devenue et a su rester, malgré les aléas de l’histoire, l’un des pôles économiques majeurs de la Basse-Normandie.

A l’origine, Flers n’était qu’une petite bourgade médiévale autour de son église. Au XIIe siècle, la seigneurie était la propriété de la famille d’Aunou qui entreprit la construction d’un château fort. Le domaine revint aux d’Harcourt (illustre famille normande) durant les XIIIe et XIVe siècles.

Le bourg se développa, et la seigneurie devint baronnie. De 1527 à 1541, le baron de Flers, Nicolas de Grosparmy, fit construire un château sur l’ancienne motte castrale. L’aile droite est l’unique témoin de cette époque. Les travaux furent poursuivis par ses successeurs Jean et Henri de Pellevé. Un pavillon en retour d’équerre vint embellir l’édifice, ainsi que des dépendances et un très beau parc bordé d’étangs.

Au XVIIIe siècle, Louis de Pellevé fit édifier un corps de logis donnant sur la cour d’honneur.

Quartier général de la chouannerie normande lors de la Révolution, le château fut au cœur d’une lutte entre Chouans et Républicains qui l’occupèrent à tour de rôle. Cela lui valut d’être incendié par les Bleus en 1800. La famille Schnetz le racheta en 1820, et en 1901 il devint propriété de la ville de Flers.

L’orangerie du château accueille aujourd’hui les services municipaux et les salons du château abritent un musée dédié aux Beaux-Arts.

L’origine de la ville remonte au XIIe siècle. Mais du Flers médiéval, il ne reste à ce jour aucun vestige.

Du XVIe au XVIIIe siècle, la population augmente pour atteindre 2 500 habitants en 1789.

A cette époque, Flers était aussi devenue un petit bourg commerçant, comprenant une halle aux blés et à la boucherie et vivant au rythme des foires et marchés. A partir de 1820, Flers change profondément avec l’implantation de nombreuses usines textiles.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, la région flérienne est un centre actif de la Résistance.

En juin 1944, les alliés décident de bombarder la cité située sur l’axe Caen-Laval pour ralentir les renforts allemands. La commune est sinistrée à 70%. Tout le centre-ville n’est plus qu’un vaste champ de ruine. La ville sera en chantier permanent jusqu’aux années 60.

A partir des années 70, le bassin d’emploi de Flers trouve un nouveau souffle avec l’émergence, au côté de l’industrie textile, des secteurs agro-alimentaire et mécanique qui contribuent largement à son expansion.

La ville étonne aujourd’hui par sa vitalité économique et culturelle. Pays d’accueil au cœur d’un environnement de qualité, Flers, second pôle d’attraction du département, est le 3e pôle d’emploi de Basse-Normandie. Pleine de dynamisme, elle a les yeux rivés vers l’avenir.

 Infos touristiques sur la commune de Flers