A-A+MailImprimer+

Les Fours de la Butte rouge : un patrimoine industriel rénové

Modifié le 24/07/2017

Samedi 1er octobre, la communauté d’agglomération Flers Agglo a inauguré les fours de calcination rénovés de la Butte rouge à Dompierre en présence d’anciens mineurs et de familles de mineurs.

Dompierre La Butte rouge : les deux fours rénovés dont le premier surmonté d'une passerelle accessible au public en 2017.

Dompierre La Butte rouge : les deux fours rénovés dont le premier surmonté d'une passerelle accessible au public en 2017.

Ce projet, mené à bien avec l’association Le savoir et le fer, a permis de préserver le patrimoine minier du Bocage ornais, témoin de notre histoire et atout touristique.

La rénovation de ce témoignage de l’importance de l’industrie minière dans le Bocage au début du XXe siècle est le résultat « d’une méthode collaborative associant restauration du patrimoine par des passionnés d’histoire et la transmission de savoirs grâce à des partenariats avec l’Afpa pour l’apprentissage et l’AIFR pour l’insertion », a souligné Yves Goasdoué. Il a aussi insisté sur les autres travaux de rénovation menés sur le chevalement de la forêt de Halouze, ainsi que sur la politique de promotion touristique de ces sites avec la Route touristique du patrimoine minier (34 km), ou encore une application sur les Trésors de Flers qui conduit le visiteur au cœur de la forêt de Halouze et de son exploitation minière.
En conclusion, le Président de Flers Agglo a rappelé que le site de la Butte rouge constituait  l’un des sites de la mémoire ouvrière du bocage. « C’est sur ce socle que s’est bâtie la qualité de la main d’œuvre de notre territoire. Cette main d’œuvre qui nous a permis, plusieurs décennies après, de construire le CIRIAM, né de la qualité des Hommes et des Femmes du Bocage ».

Histoire, patrimoine et insertion

Daniel Bigeon a rappelé l'histoire du site.

Daniel Bigeon a rappelé l’histoire du site.

Auparavant Jérôme Nury pour le Conseil départemental s’était « félicité du travail collaboratif effectué par Flers Agglo, les fondations donatrices, l’Afpa et l’AIFR. Ce lien du passé avec notre présent symbolise l’histoire des communes liées à l’histoire minière et à la dynamique économique  du bocage autour de la métallurgie et le tissu des entreprises locales ».
Pour Isabelle David, préfet de l’Orne, cette rénovation marque « la détermination d’une association à œuvrer pour la promotion du patrimoine  et de l’histoire locale. Ce projet est un exemple de réussite de l’insertion sociale puisqu’il a aussi permis à 40 bénéficiaires en formation et en insertion de travailler sur un chantier dont nous découvrons aujourd’hui le magnifique résultat ».

Accès à la passerelle en 2017

Les officiels sur la passerelle.

Les officiels sur la passerelle.

Il ne restait plus aux élus locaux, départementaux et régionaux et aux représentants de l’Etat qu’à couper le ruban tricolore marquant une étape, mais pas la fin de la réhabilitation du site de la Butte rouge.
En effet, la mise en valeur du site de La Butte Rouge se poursuit, depuis fin août, par la restauration des deux grands murs de soutènement, derrière les fours et en bout des tunnels de chargement en dessous.
Ainsi en 2017, le public pourra découvrir la Butte rouge et ses fours sous un autre angle en accédant à la passerelle installée sur l’un des deux fours de calcination rénovés.